DÉTATOUAGE

La procédure du détatouage étape par étape

  1. Avant de procéder au traitement, des clichés du ou des tatouages sont réalisés à des fins d’évaluation de l’efficacité du traitement  
  2. Il est recommandé d’appliquer une crème anesthésiante (type Zensa) sous pansement occlusif environ 1 heure avant la séance, surtout si la zone de traitement est étendue. Le traitement reste sensible mais largement supportable.
    Par ailleurs, si le tatouage est recouvert de poils, il convient de les raser avant la séance (sauf sourcils).
  3. Juste avant la séance, le praticien retire la crème et désinfecte la zone.
  4. Des lunettes de protection spécifiques au Laser Hollywood Spectra devront être portées par le patient et le médecin tout au long de la séance.
  5. La séance débute et le faisceau laser balaye l’ensemble du tatouage une à plusieurs fois en fonction des pigments présents. A noter qu’en cas de tatouage circulaire autour d’une articulation (doigt, cheville..) , il pourra être nécessaire de réaliser la séance de détatouage en 2 temps, espacés de 48 heures afin d’éviter tout risque de compression articulaire (syndrome des loges) induit par l’œdème post laser.
    Lors du passage du laser, le patient ressent comme des coups d’élastique et entend un bruit claquement franc à chaque tir.
  6. La durée de chaque séance dépend de l’étendue du tatouage et de la profondeur de celui-ci (de quelques minutes à parfois 30 minutes)
  7. A la fin de la séance, le tatouage présente un blanchiment transitoire. Parfois de petites tâches (rougeurs) et/ou points de saignements et un œdème (gonflement) apparaissent dans les minutes qui suivent le traitement.
  8. On applique ensuite un corps gras (vaseline ou homéoplasmine) puis un pansement sur l’ensemble de la zone traitée
  9. Durant les jours suivants, il faut impérativement éviter tout frottement, bain chaud, sport intense et toute exposition aux rayons ultraviolets (soleil).

La suite du détatouage Laser Hollywood Spectra

Comme tout traitement laser de ce type, des suites sont attendues et transitoires. Le praticien en informera son patient quant à la conduite à tenir :

  • Des croutelles peuvent apparaitre, mais il ne faut pas les gratter. Elles tomberont seules entre 7 à 10 jours.
  • Une réaction bulleuse épidermique peut également apparaitre sans conséquence ni risque cicatriciel pour la peau.
  • Une sensation de « coup de soleil » associée à des rougeurs et un œdème peut être ressentie. Elle ne dure en général que quelques heures.
  • À la fin de toutes les séances peut persister une hypopigmentation c’est-à-dire une zone plus claire que la peau du patient. Cet aspect permanent n’est pas du au détatouage mais aux cicatrices induites par le tatouage initial lors de son application dans les couches profondes du derme.

 

Il est donc recommandé de désinfecter la zone de détatouage et d’appliquer une crème cicatrisanteréparatrice pendant 15 à 21 jours, à raison d’une à deux fois par jour.
La protection solaire est également de mise avec un bon indice (SPF50+) durant le mois qui suit chaque séance.

 

Pour tout traitement médical esthétique, la sécurité demeure la priorité des médecins pour leurs patients. Il existe dont des contre-indications à connaitre avant d’avoir recours à ce type de traitements :

  • Applications locales ou prise par voie orale d’huiles essentielles Les jours qui précèdent la séance
  • Applications de crèmes type acides de fruits, rétinoïdes dans les 48h avant la séance
  • Sauna, hammam, gommage dans les 72h avant la séance
  • Peau fragilisée, agressée ou infectée
  • Grossesse et allaitement (principe de précaution)
  • Peaux bronzées ou exposées récemment au soleil (moins d’un moins). La peau doit être impérativement débronzée pour détatouer les couleurs orange, rouge, vert et bleu
  • Autobronzant, prise de bétacarotène dans le mois qui précède chaque traitement.

 

 

Les honoraires pratiqués dépendent du type de traitement réalisé, de l’étendu du tatouage et du temps de traitement en fonction des pigments présents sur la zone à traiter.

Les honoraires sont appliqués à chaque séance et sont définies par le médecin lasériste au préalable lors d’une consultation (gratuite) dédiée à la réalisation d’un devis et à l’explication des effets attendus.

A noter que plus le tatouage sera dense en encre, foncé et profond, plus il nécessitera de séances pour disparaître. 

Il est conseillé d’espacer d’au moins 2 mois les premières sessions, puis d’encore plus de temps entres les sessions finales afin de laisser le temps nécessaire à l’organisme d’éliminer naturellement les fragments de pigments.

 

Remarques

Pour les tatouages dits « dermo-cosmétiques » pratiqués pour des maquillages dit « permanents » :

  • la qualité du détatouage dépendra directement de la qualité du tatouage réalisé et des pigments utilisés.
  • Il est fréquent que ces tatouages aient été réalisés avec des pigments multiples, de mauvaise qualité et qu’une coloration orangée persiste en fin de détatouage.

 

Il sera alors recommandé de retatouer avec un professionnel en dermopigmentation cette zone à recouvrir, non traitable par les lasers médicaux.

  • Si la zone à détatouer comporte des poils (sourcils par exemple), il faut s’attendre à un blanchiment transitoire de ceux-ci à la suite de chaque séance.